Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/08/2018

Herman's Hermits : Retrospective. CD paru en 2004.

71jvyMowj4L._SL1062_.jpgAu sujet de ce groupe de pop anglaise du milieu des années 60, on ne peut faire qu' un constat irrécusable : un hit au compteur. Le célèbre "No Milk Today" d' Herman's Hermits n' est même pas écrit par un gazier du groupe, mais par ce génie de Graham Gouldman. Si Graham Gouldman exécuta d' autres hits pour les bouillants Yardbirds ou les intéressants Hollies, ces deux groupes ont su imposer leurs propres compositions mais aussi une personnalité, quoique pour les Hollies la personnalité... Que nenni avec Peter Noone et ses nuls ! On a tout juste droit à un bon groupe de baloche du samedi soir avec des reprises de standards à la pelle ! Et lorsque l' on fait un peu de recherche internetteuse, c' est John Paul Jones qui a arrangé le hit imparable, y joue aussi de guitare et de la basse et d' autres musiciens de studio aguerris assurent le reste ! De surcroît, Peter Noone et ses nuls sont devenus ringards assez vite, leur croissance s' est stoppée net...
N.B. Excellente restauration du son.

19:45 Publié dans Blog, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pop-rock

29/03/2018

MARMALADE : Fine Cuts, The Best Of Marmalade. Double cd paru en 2011.

61eM0LRkSuL.jpgApparemment, un groupe ne se prenant pas au sérieux mais faisant son travail sérieusement, ce qui est normal pour des Écossais. Chez nous, on ne connaît guère que la version d' Ob-La-Di, Ob-La-Da des encombrants Beatles. Il y a d' autres reprises de Bob Dylan, Lovin'Spoonful, Bee Gees, Easybeats, le Hey Joe façon Jimi Hendrix bien entendu et (Take a little) Piece of my Heart, évitant de singer Janis Joplin, est traité à la Beach Boys/Byrds ; ces deux groupes sont les grandes influences de Marmalade pour leur période sixties qui occupe le premier CD. Mais, ce n' est pas pour ces différentes raisons que je me suis intéressé à eux. Mon obsession, c' est I See The Rain. Composition originale du tandem McAleese/Campbell qui en écrira d' autres. Cette chanson ouvre l' album Under The Covers Vol 1 de Matthew Sweet et Susanna Hoffs. Ce petit chef d' œuvre est la pierre de touche certifiant que Marmalade n' est pas de l' eau de boudin bien qu' ils suivent un peu trop les modes. Ainsi les derniers titres du second CD où ils s' essaient au hard-rock, et là, ils font fausse route !
N.B. Le son est très bon, pas compressé, ni saturé.






10:20 Publié dans Blog, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, pop-rock

26/01/2017

Wet Willie : Keep on Smiling (1974)/Dixie Rock (1975). Les deux albums sur un CD paru chez BGO Records en 2009.

51NgPUY+DFL._SY355_.jpgJimmy Hall ? vous avez dit Jimmy Hall ? Mais qui est ce chanteur qui figure sur le très bon LIVE+ (2015) de Jeff Beck ? et puis je me suis dit, c' est pas le même qui fredonnait déjà sur Flash (1985) cette calamiteuse rondelle d' El Becko ! Cet odieux disque dont il n' y a qu' un seul titre à sauver, la version de People Get Ready de Curtis Mayfield interprétée par... Rod The Mod ! Parce qu' il faut l' avouer, Jimmy Hall chante juste, ça on ne peut pas le nier, mais face à l' Écossais peroxydé, son grain de voix est un peu passe-partout ; en revanche il est bien meilleur au sax et à l' harmo que Van Morrison ! Voix passe-partout, c' est aussi le cas sur ces deux albums de son groupe originel Wet Willie. Bon groupe de rock américain un peu FM dont tous les musiciens sont d' un niveau assez exceptionnel ; mention grand talent méconnu au guitariste Rick(y) Hirsch. Groupe qui parfois tombe dans l' insipidité avec Don't Way Too Long, le genre de facilité que chantonne Carol Lynley dans L' aventure du Poséidon ; par contre des petites surprises tel que les gospel Trust In The lord et He Set Me Free, la présence de deux choristes, Ella Avery et Donna Hall, une Noire vaut une Blanche, y aide beaucoup à tel point qu' elles interprètent seules le bien nommé Soul Sister. Parce que, encore une fois, on nous présente Wet Willie comme un groupe southern rock... ça serait plutôt aux accents southern rock, Jailhouse Moan ou Leona, et, surtout aux influences soul-funk plus que rythm'n'blues ; j' en connais certains qui ne se sont jamais remis de l' arrivée du funky Steve Gaines chez Lynyrd Skynyrd qui chantait en compagnie de Ronnie Van Zandt You Got That Right, mais, surtout seul Ain't No Good Life ; les fans hardcore enfilèrent leur slip à bannière étoilée, mirent leur chapeau pointu et enflammèrent de grandes croix en bois et crurent qu' Autant en emporte le vent est un film progressiste...





08:30 Publié dans Blog, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rock, pop-rock