Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2010

EARL BELLAMY : SANS FOI NI LOI.

51evojzOCFL__SL500_AA240_.jpgDoit-on se méfier des stakhanovistes de la télévision ? Après tout, Ted Post a bien réalisé deux bons films : "Pendez-les haut et court" et "Go Tell The Spartans". Earl Bellamy est aussi une exception car "Sans foi ni loi" est bel et bien une solide série B.

Sur un scénario classique, un chargement d' or volé à la fin de la guerre de sécession doit-être retrouvé, mais une seule personne sait où il est caché, le film possède beaucoup d' atouts. Dan Durya est présent avec son sourire de hyène et sa voix de serpent. La belle Jocelyn Lane est dotée d' un joli déhanché et d' un décolleté affriolant ; dès qu' elle apparaît, on ne voit qu' elle. Claude Akins joue d' une petite boîte à musique et ne pense qu' à scalper des indiens... On nous montre qu' en chauffant des pierres, la fraîcheur de la nuit provoque de la condensation et ainsi on peut se désaltérer dans le désert.

Seul bémol, Robert Fuller est un sympathique acteur, mais il manque un peu de présence.

Version originale anglaise et version française. Version originale anglaise sous-titrée française. Année : 1966. Film en couleur. Durée : 84mn. Format : 16/9 compatible 4/3.

Sans foi ni loi (1).pngSans foi ni loi (3).pngSans foi ni loi (5).pngSans foi ni loi (4).png