Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/06/2011

JOHNNY HALLYDAY : ROUGH TOWN (1994). CD.

musique,blues-rockParfois chez Johnny Hallyday, en fouillant un peu dans l' océan de sa discographie partant depuis 1975 dans tous les sens, rarement dans le bon, on tombe de temps en temps sur un album honnête dans son entier : Nashville 84 (on attend une ressortie en CD, s' il vous plaît !), Rock'n'Roll Attitude (1985) et ce Rough Town (1994).

Très dirigé vers le blues-rock, Johnny Hallyday nous livre un album homogène et convaincant d' un homme qui a l' air apaisé, du moins à cette période. Il évite les collaborations douteuses ; il y a quand même la présence pour la chanson-titre de Bryan Adams qui est un faux Springsteen notoire et de Jim Vallance qui fut le FMiseur (fossoyeur !) pour Aerosmith, Joe Cocker, Tina Turner... mais bon ça passe. On remarque avec bonheur la compagnie de la moitié des musiciens de Little Feat : Richard Hayward à la batterie, le piano de Bill Payne et Sam Clayton aux percussions... et surtout la seconde Star du disque le guitariste Robin Le Mesurier - on se demande même s' il ne vole pas la vedette à notre Jojo - dont le jeu roots, piquant et vif fait du bien aux oreilles.




11:57 Publié dans Blog, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, blues-rock

06/11/2010

ROBIN TROWER : LIVING OUT OF TIME.

51bGiNRodyL._SL500_AA300_.jpgEt voilà, Robin Trower sort un chef d' œuvre en 2003... et le silence règne... comment peut-on passer à côté de ces onze chansons ? Car on parle bien ici de chansons, vous savez ces choses qui se composent de couplets, de refrains voire de ponts. Ça existe des gratteux qui savent en écrire des chansons, des vraies avec des mélodies qui se retiennent, qui vous trottinent dans la tête toute la journée... Le rouquin dans ce domaine est un grand doué, se situant pas juste dans l' ombre hendrixienne, le riff de la chanson-titre "Living Out Of Time" en est l' exemple le plus flagrant, mais aussi sous l' influence du meilleur Clapton avec "Sweet Angel". Et pour les interpréter ces titres, il est allé rechercher Davey Pattison. Celui qui était présent sur "Passion" (1987), "Take What You Need" (1988) et "In The Line Of Fire" (1990) ; les albums mal-aimés. Ce chanteur qui possède comme le regretté James Dewar ce drôle de trémolo dans le larynx, une voix profonde, un peu grave, non démonstrative qui s' allie à merveille au jeu de guitare de Robin Trower possédant les mêmes qualités. Surtout cette qualité guitaristique de choisir les quatres ou cinq notes qui suffisent à nous faire voyager, rêver... de ne jouer que les belles notes. Une petite réserve cependant en ce qui concerne la ballade "I Want To Take You With Me", qui après six minutes magnifiques, se prolonge de quatre minutes que l' on peut trouver inutiles.

12:04 Publié dans Blog, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, blues-rock

24/10/2010

RORY GALLAGHER : GHOST BLUES / BEAT CLUB SESSIONS 71-72

5198rUk4qzL._SL500_AA300_.jpgOn n' a pas le choix, il faut faire avec, mais là, on a quand même l' impression que les ayants droit de Rory Gallagher tirent un peu sur le portefeuille des fans. On est content pour avoir enfin ces fameuses sessions du 15 mai et 26 décembre 71 et du 11 juin 72 de l' émission Beat Club de la télévision allemande, mais... ils auraient pu nous mettre aussi, si ils étaient aussi généreux que le barde irlandais, les quatres titres que Rory enregistra avec son premier groupe le légendaire Taste le 28 février 1970... ou alors nous préparent-ils, ces ayants droit, un spécial DVD "Taste featuring Rory Gallagher"... Bon, après ce ressentiment, il faut avouer que les images en 4/3 sont vraiment bonnes et que le son est bien remasterisé - DTS Digital Sunround Sound ; Dolby Sunround 5.1 ; Dolby Digital Stereo - pour une durée d' 1 heure 37 environ, et ce sont les seules images qu' il y a de la première formation de Rory Gallagher avec le fidèle bassiste Gerry McAvoy et le batteur Wilgar Campbell. Même si ce DVD s' adresse aux initiés de Rory, pour commencer il vaut mieux acheter "Live At Montreux".

En ce qui concerne l' autre DVD le documentaire en anglais avec sous-titres français "Ghost Blues" d' une durée d' 1 heure 22, si on est heureux de voir des images de Taste, de Gerry McAvoy, Ted McKenna, son frère Donal etc... et si on a affaire à une plutôt bonne biographie où on ne cache pas l' addiction aux médicaments de Rory par exemple... que le guitariste de U2 (un The Edge très ennuyeux) soit si présent est assez gênant, pareil pour Bob Geldof... du vivant de Rory, on ne les a jamais entendus clamer leur admiration... ou alors ils le disaient tellement du bout des lèvres qu' on ne les a pas entendus... par contre ce que dit Bill Wyman ou Cameron Crowe est très intéressant.

Il y a un beau petit livret de six pages composé d' articles de journaux d' époque, mais pas de renseignements exacts sur les dates des sessions donc les voilà :

Beat Club du 15 mai 1971 :
1/ Laundromat
2/ Hands Up
3/ Sinnerboy
4/ Just The Smile

Beat Club du 26 décembre 1971 :
5/ Used To Be
6/ In Your Town
7/ Should've Learned My Lesson
8/ Crest of A Wave

Beat Club du 11 juin 1972 :
9/ Toredown
10/ Pistol Slapper Blues
11/ I Don't Know Where Im Going
12/ Going to My Hometown
13/ I Could've Had Religion
14/ McAvoy Boogie
15/ Hoodoo Man
16/ Messin' With The Kid

21:52 Publié dans Blog, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, blues-rock