Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2009

DEAN MARTIN par NICK TOSCHES.

51NCPY670YL__SL500_AA240_.jpgDino, le seul rival de Robert Mitchum dans le "je m' en foutisme" et l' alcoolisme. Dans son enfance, la mafia, il l' a connu contrairement à Frank Sinatra. Le début de "Good Fellas" de Martin Scorcese, c' est un peu Dino.

Son duo avec Jerry Lewis ne fut pas terrible, à part "Artistes et modèles" (1956) de Tashlin. Ils firent mieux séparément : "Le bal des maudits" (1958) de Dmytryk, "Comme un torrent" (1959) de Minnelli, "Rio Bravo" (1959) de Hawks, "Embrasse-moi idiot" (1964) de Wilder, "Les quatre fils de Katie Elder" (1965) et "Cinq cartes à abattre" (1968) tous les deux d' Hathaway, en ce qui le concerne.

Le rat pack - Frank Sinatra, Dino, Peter Lawford, Sammy Davis jr pour les principaux membres - fit les pires films hollywoodiens dans les années 60; gâchant des talents comme Robert Aldrich, Gordon Douglas ou John Sturges.

De toute façon, Frank Sinatra voulait-être Dino, pas l' inverse contrairement aux apparences. La "cool attitude", c' est Dino.

Nick Tosches a trouvé un sujet de choix qui lui permet de mettre la "petite histoire" de Dean Martin dans l' Histoire. Il est aussi un styliste. Un grand plaisir de lecture.

09:11 Publié dans Blog, Livre, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : biographie, cinéma

AVA GARDNER : Autobiographie.

51nv0DKGafL__SL500_AA240_.jpgJOLI NARCISSE.

Quelle déception. Cette autobiographie n' est pas bonne à lire. Détruit le mythe. La franchise d' Ava nous prouve son égocentrisme, voire son inintelligence.

Le début sur son enfance modeste en Caroline du nord est bonne, sans plus. Seul moment émouvant, quant elle décrit la mort de son petit frère. Après cela se gâte...

Le mariage arrangé avec Mickey Rooney sous l'oeil de la mère de celui-ci. Artie Shaw essaie de l' éduquer, peine perdue. Le possessif Sinatra. Le cogneur George C.Scott. Plus divers amants. Howard Hughes sali avec l' aide d' une lettre incluse dans le livre. L' aide vient de son amie actrice, la très belle Arlene Dahl. Décidément...

Aucun remerciement à Joseph L. Mankiewicz qui lui donna un de ses plus beaux rôles dans « La comtesse aux pieds nus » (1954). Elle n' y retient que son salaire et une vague histoire de profit des nababs hollywoodiens. Albert Lewin, le réalisateur-scénariste-producteur de l' envoûtant « Pandora » (1951), mis plus bas que terre.

Son inconscience politique est désespérante. « Franco recevait chez lui ce petit dictateur d' opérette » : dit-elle de l' argentin Juan Perón lorsqu' elle vivait en Espagne parmi sa Jet-set. Aucun mot sur le peuple espagnol brimé. Par contre les toréadors...

Une simple photo envoyée par son beau-frère aux studios hollywoodiens la fit entrer dans le cinéma. Restons-en à la photogénie et aux films.

08:45 Publié dans Blog, Livre, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cinéma, autobiographie

11/11/2009

SCORPIONS/LOVEDRIVE : Le pire et le meilleur.

517mJ9MdRiL__SL500_AA240_.jpgLe pire : les ballades. "Always Somewhere", du pur sucre, aux arpèges repiqués à "Simple Man" de Lynyrd Skynyrd. L' hyper simpliste "Holyday" est encore pire dans le genre, véritable composition de débutant.

Mais Scorpions cultive aussi la fausse bonne idée : le reggae "Is There Anybody There ?". Idée reprise à Led Zeppelin avec "D'Yer Mak'er" sur "Houses of The Holy" (1973), qui était déjà un résultat un peu balourd chez le dirigeable.

Le gros son FM et le riff de "Loving You Sunday Morning" sort tout droit de chez Tom Scholz, le producteur-arrangeur-compositeur-guitariste etc... du groupe Boston. Appel aux oreilles du public lambda américain ?

Le meilleur : le riff dissonant et inventif d' "Another Piece of Meat", l' instrumental "Coast to Coast" et son ambiance morbide, la chanson titre "Lovedrive" avec encore une fois un riff inventif. Ces trois chansons sont réhaussés des solos de Michael Shenker. Le tempo speed de "Can't Get Enough" et son exécution implacable prouve que Scorpions était bien un grand groupe.

Malheureusement la très belle voix "He's a Woman-She's a Man" de Klaus Meine va les diriger de plus en plus vers le pire. Le dernier album "Humanity Hour" (2007) est un des albums les plus roublards que le Métal a produit.

22:48 Publié dans Blog, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique