Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2009

DEAN MARTIN par NICK TOSCHES.

51NCPY670YL__SL500_AA240_.jpgDino, le seul rival de Robert Mitchum dans le "je m' en foutisme" et l' alcoolisme. Dans son enfance, la mafia, il l' a connu contrairement à Frank Sinatra. Le début de "Good Fellas" de Martin Scorcese, c' est un peu Dino.

Son duo avec Jerry Lewis ne fut pas terrible, à part "Artistes et modèles" (1956) de Tashlin. Ils firent mieux séparément : "Le bal des maudits" (1958) de Dmytryk, "Comme un torrent" (1959) de Minnelli, "Rio Bravo" (1959) de Hawks, "Embrasse-moi idiot" (1964) de Wilder, "Les quatre fils de Katie Elder" (1965) et "Cinq cartes à abattre" (1968) tous les deux d' Hathaway, en ce qui le concerne.

Le rat pack - Frank Sinatra, Dino, Peter Lawford, Sammy Davis jr pour les principaux membres - fit les pires films hollywoodiens dans les années 60; gâchant des talents comme Robert Aldrich, Gordon Douglas ou John Sturges.

De toute façon, Frank Sinatra voulait-être Dino, pas l' inverse contrairement aux apparences. La "cool attitude", c' est Dino.

Nick Tosches a trouvé un sujet de choix qui lui permet de mettre la "petite histoire" de Dean Martin dans l' Histoire. Il est aussi un styliste. Un grand plaisir de lecture.

09:11 Publié dans Blog, Livre, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : biographie, cinéma

AVA GARDNER : Autobiographie.

51nv0DKGafL__SL500_AA240_.jpgJOLI NARCISSE.

Quelle déception. Cette autobiographie n' est pas bonne à lire. Détruit le mythe. La franchise d' Ava nous prouve son égocentrisme, voire son inintelligence.

Le début sur son enfance modeste en Caroline du nord est bonne, sans plus. Seul moment émouvant, quant elle décrit la mort de son petit frère. Après cela se gâte...

Le mariage arrangé avec Mickey Rooney sous l'oeil de la mère de celui-ci. Artie Shaw essaie de l' éduquer, peine perdue. Le possessif Sinatra. Le cogneur George C.Scott. Plus divers amants. Howard Hughes sali avec l' aide d' une lettre incluse dans le livre. L' aide vient de son amie actrice, la très belle Arlene Dahl. Décidément...

Aucun remerciement à Joseph L. Mankiewicz qui lui donna un de ses plus beaux rôles dans « La comtesse aux pieds nus » (1954). Elle n' y retient que son salaire et une vague histoire de profit des nababs hollywoodiens. Albert Lewin, le réalisateur-scénariste-producteur de l' envoûtant « Pandora » (1951), mis plus bas que terre.

Son inconscience politique est désespérante. « Franco recevait chez lui ce petit dictateur d' opérette » : dit-elle de l' argentin Juan Perón lorsqu' elle vivait en Espagne parmi sa Jet-set. Aucun mot sur le peuple espagnol brimé. Par contre les toréadors...

Une simple photo envoyée par son beau-frère aux studios hollywoodiens la fit entrer dans le cinéma. Restons-en à la photogénie et aux films.

08:45 Publié dans Blog, Livre, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cinéma, autobiographie

11/11/2009

RORY GALLAGHER : une bonne biographie de rock-star, c'est rare !

51H9GY5R4ML__SL500_AA240_.jpgCe livre est remarquable, contrairement aux biographies de rock-stars écrites par des fans hystériques ou aux publications vaines et inutiles de la maison d' édition Le camion blanc.

On sent vraiment un amour pour Rory Gallagher, l'artiste autant que l' homme. Une vie à découvrir, consacrée à la musique sous ses formes pures : blues, rock, jazz, country, bluegrass... Rory Gallagher est musique faite religion. Pas de foyer. Juste la route. Surtout ne pas poser ses valises. Il aimait aussi Chandler, James Dean, le cinéma...

Merci à Jean-Noël Coghe dont on a envie de lire pour le coup ses autres livres, notamment son Jimi Hendrix.