Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2010

DELMER DAVES : THE LAST WAGON.

511ZC4DCDAL__SL500_AA240_.jpgCette odyssée de Todd le comanche, incarné par Richard Widmark, et d' un petit groupe d' adolescents, filles et garçons, révélera les sentiments positifs ou négatifs de ses protagonistes et changera leur comportement.

L' art de Delmer Daves est sensibilité. Les personnages féminins sont une autre force de l' art davesien. Elles font partie intégrante de l' histoire et ne sont pas des icônes. Pas de Marlène Dietrich, de Barbara Stanwick ou de Joan Crawford. Susan Kohner interprète une métisse beaucoup plus convaincante que Audrey Hepburn dans "Le vent de la plaine" (1960). Felicia Farr est "naturelle".

Daves refuse les codes westerniens, celui du chevalier blanc et du chevalier noir. Ce sont les événements qui conduisent ses héros ou plutôt anti-héros à commettre des actes bons ou mauvais. Todd le comanche, de figure violente et haineuse, deviendra sauveur et guide. La demi-sœur de Susan Kohner se métamorphosera.

Malheureusement Delmer Daves, qui a toujours fait confiance à l' intelligence du public, surligne ici par des dialogues explicites, surtout dans la séquence finale, ce qu' il veut nous dire. D' où une œuvre pas pleinement satisfaisante.

DVD zone 1 et exclusivement zone 1. Le DVD possède deux faces. Face A : version 4/3 recadrée. Face B : version 16/9 cinémascope (format d' origine). Version audio anglaise et française. Pas de version originale sous-titrée. Film couleur de 1956. Durée : 98 minutes.

La dernière caravane (2).pngLa dernière caravane (3).pngLa dernière caravane (4).png

11:32 Publié dans Blog, Film, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : western, cinéma

04/01/2010

EARL BELLAMY : SANS FOI NI LOI.

51evojzOCFL__SL500_AA240_.jpgDoit-on se méfier des stakhanovistes de la télévision ? Après tout, Ted Post a bien réalisé deux bons films : "Pendez-les haut et court" et "Go Tell The Spartans". Earl Bellamy est aussi une exception car "Sans foi ni loi" est bel et bien une solide série B.

Sur un scénario classique, un chargement d' or volé à la fin de la guerre de sécession doit-être retrouvé, mais une seule personne sait où il est caché, le film possède beaucoup d' atouts. Dan Durya est présent avec son sourire de hyène et sa voix de serpent. La belle Jocelyn Lane est dotée d' un joli déhanché et d' un décolleté affriolant ; dès qu' elle apparaît, on ne voit qu' elle. Claude Akins joue d' une petite boîte à musique et ne pense qu' à scalper des indiens... On nous montre qu' en chauffant des pierres, la fraîcheur de la nuit provoque de la condensation et ainsi on peut se désaltérer dans le désert.

Seul bémol, Robert Fuller est un sympathique acteur, mais il manque un peu de présence.

Version originale anglaise et version française. Version originale anglaise sous-titrée française. Année : 1966. Film en couleur. Durée : 84mn. Format : 16/9 compatible 4/3.

Sans foi ni loi (1).pngSans foi ni loi (3).pngSans foi ni loi (5).pngSans foi ni loi (4).png

18/12/2009

RHONDA FLEMING : SINGS JUST FOR YOU.

517LW-OV2NL__SL500_AA300_.jpgSes hanches, sa chute de reins et son buste enserré dans des (petits) chemisiers ont fait rêver des milliers de cinéphiles, à travers des séries B de haute tenue comme "L' implacable" (1951), "Jivaro" (1954), "Le mariage est pour demain" (1955) ou "Deux rouquines dans la bagarre" (1956). Mais la très belle Rhonda avait un tout petit défaut, notre Martine Carol aussi, une mignonne petite bosse sur son nez. On la voit au début de "Spellbound" (1945) où elle joue une patiente de Ingrid Bergman ou dans la "La griffe du passé" (1947). Elle la fit enlever et devint Star.



Rhonda 4.jpgComme toute actrice hollywoodienne, la rousse aux yeux bleus la plus sensuelle de cette époque sait aussi chanter. Et malheureusement...elle ne sut pas se débarasser d' un vibrato un (petit) peu agaçant. Elle n' en eut pas le temps, c' est son seul album (1958). Ce disque marche sur les brisées de Julie London - La reprise de "Baby, Baby All The Time" de Bobby Troup, le second mari et déclencheur de la carrière de chanteuse de Julie - avec un côté guimauve plus prononcé. Et c' est là que l' on remarque la supériorité de Julie sur ses consœurs. La voix brumeuse et érotique de Julie est unique.

Le livret est agrémenté des plus belles photos de Rhonda. Elle s' est occupée de cette réédition augmentée de divers bonus avec Jane Russell, Bing Crosby...



Rhonda.jpgRhonda 2.jpgRhonda 3.jpg

15:32 Publié dans Blog, Film, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, cinéma