Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2019

LE GROUPE (1966) de Sidney Lumet avec Jessica Walter, Joan Hackett, Larry Hagman, Candice Bergen, Elisabeth Hartman et Hal Holbrook.

61n3tQExmHL._SY445_.jpgExactement le film attrape-gogo pour intello qui se la pète. L' histoire se passant la veille de la seconde guerre mondiale multiplie les personnages. Les petites historiettes existentielles de ces demoiselles, toutes sont plus ou moins aliénées, sortant de l' Université se révèlent d' un ennui abyssal. Certaines de ces actrices présentes à l' appel seront bien meilleures dans d' autres productions : Jessica Walter chez Clint Eastwood, Joan Hackett chez Tom Gries, la très sensible Elisabeth Hartmann (disparue trop tôt) chez Don Siegel. Joanna Pettet concurrence Bette Davis dans le surjeu, Candice Bergen n' existe que pour une vague scène finale avec Larry Hagman qui est excellent. Shirley Knight pour mon grand bonheur s' est assise sur sa méthode Stanislavski, elle est vraiment sans reproche. Parait-il que Sidney Lumet en est le réalisateur. Belle photographie du mythique Boris Kaufman.

Film en couleur de 1966 au format 16/9 d'une durée de 150 mn.
En bonus, un entretien d' une durée de 20 mn avec Nicolas Schaller journaliste cinéma.
Très bonne copie.

14:42 Publié dans Blog, cinéma, Film, Web | Lien permanent | Commentaires (0)

31/07/2019

PIERRE ET JEAN (1944) : un film d' André Cayatte avec Renée Saint-Cyr, Noël Rocquevert et Jacques Dumesnil

61tSFz7-jOL._SY445_.jpgPeut-être le meilleur film d' André Cayatte où l' émotion est vraiment la principale occupation du réalisateur qui en signe aussi l' adaptation, les dialogues sont d' André-Paul Antoine. J' adore la voix fausse de Renée Saint-Cyr au jeu discret et d' une sensibilité frémissante. Le génial Noël Rocquevert traduit très bien l' imbécillité de son personnage. Jacques Dumesnil est toujours ce "solide acteur à la noble prestance et à la belle moustache (dixit Jean Tulard)". Les interprétations des jeunes comédiens Gilbert Gil et Bernard Lancret passent très bien l' épreuve du temps. Solange Delporte est jolie. Je n' ai pas lu le roman de Guy de Maupassant, je vais m' empresser d' y remédier.
La copie blu-ray est magnifique.

Film de 1944 en noir et blanc au format 4/3 d' une durée de 75 minutes avec sous-titres pour sourds et malentendants.
Bonus :
- Destins croisés à la continental : interview de l' historienne du cinéma Christine Leteux d' une durée de 23 minutes environ
- Pierre et Jean restauré

14:56 Publié dans Blog, cinéma, Film, Web | Lien permanent | Commentaires (0)

25/06/2019

MIRACLE EN ALABAMA (1962) de ARTHUR PENN avec Anne Bancroft, Patty Duke, Victor Jory et Inga Swenson. Blu-ray sorti en 2019.

61Icv2ubejL._SY445_.jpgMiracle en Alabama (1962) peut paraître impressionnant si on n' a pas visionné Mandy (1952) d' Alexander Mackendrick sur un sujet plus que voisin. Rien que les premières scènes, où Inga Swenson hystérise, confirment l' origine théâtrale du film d' Arthur Penn. La découverte de la surdité de la petite Mandy chez Alexander Mackendrick est graduelle et procède par petites expériences quasi-cliniques, là où Arthur Penn tombe pas loin dans le style gothique de la Hammer. Anne Bancroft contrôle ses effets, ce n' est pas toujours le cas de Victor Jory. Arthur Penn est dans sa première partie de carrière. Le gaucher (1958) qui définissait le style laconique et humoristique du réalisateur ne se reconnaît pas plus dans Miracle en Alabama (1962) que dans La poursuite impitoyable (1966).
Œuvre à voir, même si elle est un peu démonstrative. La gouvernante Anne Sullivan, dont le passé est plus qu' éprouvant, est davantage mémorable que celui de la jeune Helen Keller.

Film en noir et blanc de 1962 d' une durée de 106 mn au format 16/9 respecté
Version audio anglaise et française
Sous-titres français

Bonus du blu-ray :
- Un miracle à Hollywood (35 mn) : une interview de Frederic Mercier, critique de cinéma.
- La bande annonce
- Un livret de 36 pages écrit par Christophe Chavdia



20:56 Publié dans Blog, cinéma, Film, Web | Lien permanent | Commentaires (0)