Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/11/2009

APPELEZ-MOI KATE : Confidences de Katharine Hepburn par A.SCOTT BERG

418XRWZ6EDL__SL500_AA240_.jpgVous adorez l' actrice !!! Mais vous avez des réserves sur l' égérie féministe que les associations accolées du même adjectif ont brandi surtout dans les années 70-80 !!! Ce livre permet de se réconcilier avec la femme tout simplement et d' admirer encore plus la comédienne.

KathArine, et pas KathErine, est l' une des rares actrices à dire du bien de Howard Hughes avec qui elle faillit se marier. La seule à dire qu' elle ne supporte pas le climat californien. Elle préfére la côte-est au climat plus froid et pluvieux. D' où des problèmes pour travailler dans les studios hollywoodiens. Elle mit entre parenthèse sa carrière de 1962 à 1967 pour tenter de soigner l' alcoolisme de Spencer Tracy qui fut son meilleur partenaire à l' écran et sa grande passion.

A.Scott Berg, son biographe officiel, devint son confident durant les vingt dernières années de sa vie. Son livre ne tombe jamais dans le voyeurisme.

19:45 Publié dans Blog, Livre, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : biographie, cinéma

THE INMATES : SHOT IN THE DARK.

419HB4HWZCL__SL500_AA240_.jpgAh, la classe de Bill Hurley et de Peter Gunn, c' est quelque chose. Pas beaucoup peuvent porter le costard, ils ont dû regarder en boucle les polars de Bogart, Mitchum et Garfield. Nous, on portait des fringues avec lesquelles ils n' auraient même pas fait leur vidange de bagnole. D' ailleurs des mecs doivent la faire leur vidange et gratis. Et puis les pompes de Bill, t' as vu les pompes ! La classe je te dis ! LA CLASSE !

Cette plongée dans le pub-rock, plus sixties tu meurs, est d' une honnêteté qui accompagne toute une vie. Les guitares sonnent plus "Yardbirds" que "Stones" même s' ils reprennent "So Much In Love". Les solos sur "Stop It Baby" sont dignes du Jeff Beck fracassant sa guitare dans "Blow-Up" (1966) de Micheleangelo Antonioni. Mais il a de la classe Peter Gunn, il casse pas sa guitare. La voix de Bill Hurley est au-dessus de tous. Autant de Jagger que du regretté Lee Brilleaux.

Acquis à prix d' or auprès d' un japonais car les sillons de mon vinyl ressemblent à des crevasses.

17:58 Publié dans Blog, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blues-rock, musique

RORY GALLAGHER : IRISH TOUR 74' (DVD)

512Y9S2PZPL__SL500_AA240_.jpgIl existait sur notre chère télévision française sclérosée au milieu des années 70, une émission qui s' appelait Juke Box. Elle était animée par Freddy Hausser (1937-2008). Cette émission était programmée au petit bonheur la chance. Normalement une fois par mois, le vendredi soir en deuxième partie de soirée. Irish Tour 74 y fut diffusé printemps 76.

À la vision du film, on ne peut que découvrir ce qu' est vraiment, ce que doit-être le rock : de la sueur, des émotions, de l' énergie sans paillettes et sans frime. La simplicité, la modestie et l' honnêteté sont les qualités premières de Rory Gallagher par rapport à Blackmore qui se créait un personnage par exemple, mais aussi Page qui venait de se réfugier en Suisse pour cause d' impôts. C' était l' un des rares artistes à jouer à Belfast en plein conflit anglo-irlandais. D' ailleurs il était populaire dans son pays avant d' avoir sorti le moindre disque. Les entretiens, la leçon de slide, les extraits de concert dans les petites salles où les fans inventent l' air-guitar, les fêtes alcoolisées dans les bars, la visite d' un magasin de musique sont le lot de cet excellent document.

Écoutant exclusivement du rock progressif, un mot et un adjectif qui ne vont pas ensemble, j' ai fonçé acheter le double album Irish Tour 74. Exit Yes, Genesis, Pink Floyd, ELP...

Le DVD n' est malheureusement pas sous-titré, le son est d' époque en stéréo et l' image regardable. Donal Gallagher, son frère, a pourtant fait un excellent travail en remasterisant CD avec inédits, DVD divers : Live at Montreux, Rockpalast et Live at Cork Opera House. S' agit-il d' un problème de droit avec Tony Palmer le réalisateur.


17:39 Publié dans Blog, Film, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blues-rock, musique