Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/04/2010

ROSIE VELA : ZAZU.

cb3e923f8da00b3a20259010_L__AA300_.jpgAu cinéma elle est la "Beautiful Girl" convoitée par Kris Kristofferson au début de "Heaven's Gate" (1980) de Michael Cimino. Quelques années plus tard, en 1986, Rosie Vela enregistre cet album avec l' aide des esthètes de l' ex-Steely Dan : Donald Fagen et Walter Becker. Gary Katz, habituel collaborateur des deux jazzeux, en est le producteur bien entendu.

Le style est évidemment steelydanien, donc une soft-pop-jazz, sans la présence des cuivres et quasiment pas de chœur, mais avec plus de synthétiseur, léger défaut qui donne un son un peu froid. La voix grave et évaporée de Rosie est bien mise en valeur, et fait de ce disque de neuf chansons écrites en grande partie par la belle, un album beaucoup plus dynamique et inventif que les futures œuvres de l' ennuyeuse Diana Krall ou de Melody "Je veux être Julie London à la place de Julie London" Gardot.

Est-ce une trop grande couverture médiatique, pour le peu de succès commercial, qui fut préjudiciable à la carrière de Rosie Vela ? En tout cas, c' est son seul album.

P.S. Elle apparaît sur le DVD "Zoom Tour Live" de Electric Light Orchestra en 2001. On dit qu' elle est toujours aussi belle...

22:44 Publié dans Blog, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rosie vela

04/04/2010

MAGIC SAM : WEST SIDE SOUL.

51SxEfwQaDL__SL500_AA300_.jpgUne guitare pure et claire, une voix de la même eau, et nous voilà avec l' un des plus grands disques de blues, enregistré le 12 juillet et le 25 octobre 1966. À cette époque, on ne traînait pas des semaines et encore moins des mois en studio pour graver un chef d' œuvre. La chanson "That's All I Need", qui ouvre l' album, est cool et mélodique. "I Feel so Good (I Wanna Boogie)", apparemment une reprise de "Feelin' Good" (1953) de Junior Parker qui figurera plus tard sur l' album "Shot in The Dark" (1980) des classieux anglais d' Inmates, est magnifique. Certaines parties de guitare de "All Of Your Love", que Magic Sam cosigne avec Otis Rush, seront réadaptées par Billy Gibbons de ZZ Top sur "A Fool for Your Stockings" de l' album "Deguëllo" (1979). Magic Sam dérouille aussi cette vieille scie de "Sweet Home Chicago" de Robert Johnson. Dans tous les cas, onze* chansons à se coller dans les oreilles !

*La douzième piste est une version alternative de "I Don't Want No Woman".

18:39 Publié dans Blog, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blues, musique

30/03/2010

RITA HAYTWORTH par BARBARA LEAMING

Si vous croyez que la vie de Norma Jean Baker (1926-1962) est faite de51Q6UIVqC0L__SL500_AA300_.jpg souffrance et de désastre, eh bien, celle de Margarita Carmen Cansino (1918-1987) n' est pas mal aussi dans le genre !  Car Rita "La déesse de l' amour" n' a pas mis fin à ses jours à l' âge de trente-six ans, elle vécut soixante-huit années. Soixante-huit années de malheur.

La théorie de Barbara Leaming est que toute la vie privée chaotique de "La bombe atomique", découle de la relation incestueuse avec son père.  Comme toutes les victimes d' inceste, Rita Hayworth ne peut avoir des relations calmes et stables. D' où cinq mariages ratés... en dix-huit ans. Les plus connus, celui avec Orson Welles, il ne s' en remit pas non plus, car le génie connaissait la vérité, et le prince Ali Khan, qui ne pensait qu' à augmenter son tableau de chasse d' une proie supplémentaire, surtout si elle faisait partie des étoiles de l' usine à rêves.

Bien entendu, elle fut une bonne actrice. La brillance de "Gilda" (1946) et de "La dame de Shangai" (1948) n' existeraient pas sans elle. "Salomé" (1953) passera à la postérité, juste pour elle. Il ne faut pas oublier ses premiers films où elle tenait d' excellents seconds rôles : "Seuls les anges ont des ailes" (1939), "Strawberry Blonde" (1941) et "Arènes sanglantes" (1941). On peut faire l' impasse sur la période 1935-1938. Très bonne danseuse, elle formera avec son père, professeur de danse, un couple célèbre avant-guerre. Malheureusement, comme chanteuse, sa voix sera pratiquement toujours doublée.

La maladie d' Alzeimer, les premiers symptômes apparurent au début des années soixante, et l' alcoolisme l' obligeront à vivre en quasi-recluse. Les films de 1964 à 1972 nous montrent petit à petit l' altération de sa beauté...

20:02 Publié dans Blog, Livre, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : biographie, cinéma