Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/03/2020

ROBERT BRASILLACH : Le marchand d'oiseaux

41lI+nJGBEL._SX373_BO1,204,203,200_.jpg

Probablement le plus représentatif roman de Brasillach. Celui où se révèle le plus son aversion du féminisme et ses méfiances de la philanthropie et de la charité. Ses portraits authentiques de l' enfance errante aussi attendrissante que violente. Ses descriptions des petits marchands singuliers mais honnêtes. Ses incessantes références cinématographiques, Brasillach est un des rares littérateux à admirer et comprendre le cinéma. Bien sûr, l' amour ou le bonheur ne peut-être vécu que par des êtres purs et sans laideur à l' image d' Isabelle l' étudiante ; l' épicière Madame Lepetitcorps, femme sans grâce, ne pourra connaître cette allégresse qu' un court moment...

Les commentaires sont fermés.