Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2019

LE GRAND MEAULNES. Livre d'Alain-Fournier paru en 1913. Éditions Flammarion de la collection Étonnants Classiques.

51tHdh+wBhL.jpgDans mon adolescence, je préférais les bouquins guerriers de Sven Hassel, le cycle d'Elric de Michael Moorcock, ou, les recueils autobiographiques de Xaviera Hollander donnant une vision exclusivement physique et de groupe des relations hommes-femmes, que les Clââââssiques de la prof de français ; la mienne n' était ni belle ni moche par contre elle écoutait cet ectoplasme de Neil Young. Maintenant, j'ai peut-être l' âge qu' il faut pour apprécier le livre nostagique entre adolescence et adulescence d' Alain-Fournier aux rencontres et recoupements improbables - l' expérience de la vie prouve que la réalité dépasse souvent la fiction -, avec de courts chapitres et des personnages simples dans une histoire complexe sans être incompréhensible : partir à la recherche d' Yvonne de Galais. L' adaptation cinématographique d' Abicocco en 1967 était esthétisante mais Brigitte Fossey en était le très bon choix ! on a échappé à Catherine Deneuve !