Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2018

ELKIE BROOKS : PEARLS II. CD paru en 1982.

41PI1jRYGtL.jpgAh, les maudites années 80 ! Transformant bon nombre des idoles des sixties-seventies en pourvoyeurs de la bande FM. Eux qui n' avaient rien à voir avec ce son lisse et dépourvu d' aspérité mais qui peut receler des génies comme Steely Dan, le Fleetwood Mac version US, Little Feat ou les frangins du joint. Elkie Brooks plonge dedans gaillardement avec cet album easy listening à la production rutilante aux solos de guitare plaqués du pourtant bien sympathique et talentueux Geoff Whitehorn. Album bourré de reprises plus ou moins réussies ; on peut sauver le Gasoline Alley des copains comme cochons Ron Wood et Rod Stewart, Don't Stop de Christine McVie et Elkie donne du nerf au Money de Pink Floyd... on oublie la version de Nights in White Satin des Moody Blues aux arrangements emersonien. Si Vinegar Joe n' a pas laissé un grand souvenir, remember Robert Palmer, les premiers albums de l' Anglaise étaient bien plus près de la moelle épinière, remember Pearl's A Singer. Celui-ci est-il moins putassier que ceux de la revancharde Tina Turner de la même période ? et que serait devenue Janis ?


18:54 Publié dans Blog, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chanson, musique

Écrire un commentaire