Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2017

John Mellencamp : No Better Than This. CD sorti en 2010.

220px-Mellencamp_NBTT_COVER.jpgLe genre d' exercice lo-fi, comme on dit de nos jours, qui a tout le loisir de me faire dresser d' énervement mes trois poils sur le caillou. Et pourtant, ce coup-ci, ça le fait, comme dirait la première branchouille venue. Donc, John Cougar ou John Cougar Mellencamp ou John Mellencamp, enfin bref, John réussit là où d' autre avec leur machin enregistré sur un magnéto était pontifiant et barbant ; qui a dit Nebraska de Bruuuuuce Springsteen ? Dans cet album, hommage à la country, au delta-blues et au rockabilly dans leur forme primitive, il ne s' y trouve que trois titres où l' homme de l' Indiana s' accompagne seul à la guitare. Il y a un peu de violon, depuis que Nick Tosches a dit que le crin-crin était au 19ème siècle l' instrument du Diable, on nous en colle partout, déjà John dans le trop évident The Lonesone Jubilee en 1987, mais Hot Tuna en était le précurseur bien avant la révélation de l' Albanais. À part ça, il y a du banjo, beaucoup de guitare acoustique mais aussi électrique, contrebasse, de la batterie et des percussions, et, la caution artistique de T-Bone Burnett qui produit (?) tout cela en son mono à la structure éclatée dans un studio chargé d' histoire(s) donc le Memphis Sun Studio ainsi que dans une chambre d' hôtel ou une église. Pas de faibles compositions pour un disque excellentissime qui ne tombe pas trop dans le piège de l' intimisme et qui est plus joyeux qu' il n' y paraît.






18:00 Publié dans Blog, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rock

Écrire un commentaire