Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2013

HELL TO ETERNITY (SAIPAN) de PHIL KARLSON avec JEFFREY HUNTER, DAVID JANSSEN, VIC DAMONE et PATRICIA OWENS. 1960. DVD.

51bh8Sldw8L._SL500_AA300_.jpgFilm très important par les sujets traités et se révélant ne pas être qu' un film de guerre banal parmi d' autres. Hell To Eternity (1960) de Phil Karlson nécessite une attention particulière malgré certains défauts.

Tiré d' une histoire vraie : un enfant blanc orphelin pendant la période de la Grande Dépression est adopté par une famille américaine d' origine japonaise occidentalisée. Cette œuvre de 1960 aborde frontalement et courageusement le problème des nippo-américains au moment de l' attaque des Japonais sur Pearl Harbor (7 décembre 1941). Rien n' est omis : le fait qu' on refusait leurs engagements volontaires dans l' Armée après l' attaque, l' envoi dans des camps d' internement. Le héros incarné par Jeffrey Hunter est pris entre dégoût de son pays, pour ce que l' on fait subir à sa famille adoptive, et patriotisme.

La deuxième partie décrit sans ménagement* la bataille de Saipan. Les sanglants corps à corps, les grottes qu' il faut vidé une à une, les suicides des habitants de l' île, l' endurcissement des soldats dû à la mort de leurs compagnons d' armes qui font commettre les pires exactions. Peu d' emploi d' images d' archives concernant le débarquement ; la figuration est assez impressionnante. La photographie noir et blanc de Burnett Guffey est efficace et neutre.

Le défaut principal, mais est-ce vraiment un défaut, est la petite orgie qui paraît bien innocente des trois soldats (Jeffrey Hunter, Vic Damone et David Janssen), qui devait faire frémir les adolescents de l' époque, plus précisément le mini-striptease de la belle Patricia Owens. Récréation qui ralentit un peu l' histoire. Les courtes séances d' entrainement qui précèdent ne sont guères originales... John Larch n' est pas très bon... L' apologue final est peut-être trop forcé.

*Phil Karlson fut l' un des plus violents et anarchisants réalisateurs des années 50 montrant les tares de l' Amérique. Il faut se rappeler la scène choquante et traumatisante du cadavre d' une petite fille noire jeté d' une voiture dans "The Phoenix City Story" (1955).

DVD zone 1 mais en fin de compte toutes zones.
Film de 1960 en noir et blanc. Format 16/9. Durée de 132 mn.
Version anglaise sous-titrée française. Pas de version audio française.
Très bonne copie.
Bonus : plusieurs bandes-annonces.

téléchargement.jpgimages (3).jpg


téléchargement (3).jpg



Hell_To_Eternity71-e1332353753817.jpg

téléchargement (1).jpg

images (4).jpg

13:22 Publié dans Blog, cinéma, Web | Lien permanent | Commentaires (0)

19/02/2013

AALIYAH : AALIYAH. CD. 2001.

51ZFNZ1J-TL._SL500_AA300_.jpgTout le monde connaît la formule consacrée Un Ange est monté au ciel mais combien de chanteuses en mérite vraiment toute la valeur ? Tammi Terrell... Joëlle (Il était une fois)... et certainement aussi Aaliyah. Elle avait ce que beaucoup d' autres artistes de R'n'B n' ont pas et n' auront jamais... la grâce et la sensualité. Sa voix avait les mêmes qualités agréables et douces. Une vraie princesse est partie, nous a quittés. Ne pas l' aimer, c' est être fait de bois. Et nous voilà juste avec quelques CD, dont celui-ci le plus abouti où Timbaland a surtout juxtaposé couche vocale sur couche vocale de la Belle, laissant en arrière plan l' accompagnement exécuté principalement à base de machines (les machines c' est bien, lorsque c' est en arrière plan). Satané avion de m....



17:11 Publié dans Blog, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0)