Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2012

STEVE WINWOOD : ARC OF A DIVER. CD. 1980.

514VjkSviPL._SL500_AA300_.jpgJe ne suis pas un spécialiste de Steve Winwood, mais cet album je le connais bien, du moins par Georges Lang qui en passait (et en passe encore) de larges extraits dans ses célèbres Nocturnes sur RTL à la fin de l' année 1980. Nous sommes dans un des genres préférés de Georges Lang, le style soft soul et rock west coast de la fin des années 70 ici fait par un Anglais en Angleterre à Gloucestershire plus précisément. Steve Winwood veut tout faire (le syndrome Stevie Wonder, Todd Rundgren et Prince) donc il joue de tous les instruments, et là si au point de vue piano et orgue Hammond il est quasi imbattable, à la basse très bon, à la guitare plus qu' honnête, c' est malheureusement très limite à la batterie (comme chez Todd Rundgren). Bien sûr la voix soul, chaude avec le juste dosage de grain éraillé dans la gorge est magnifique ; mais l' emploi du synthé fait quand même un peu daté surtout quand il tente d' imiter le sax sur While You See A Chance ; par contre sur Slowdown Sundown il y arrive presque mais les spécialistes de Winwood apprécient peut-être cela mieux que moi. Si vous aimez le genre de chansons qui peut plaire à tout le monde - ce n' est pas facile de faire des chansons qui plaisent à tout le monde, demandez à Burt Bacharach car pour Hal David il est mort le 1 septembre 2012 - ce disque est pour vous (et moi).


Les commentaires sont fermés.