Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/07/2011

JULIE LONDON : SWING ME AN OLD SONG (1959). CD.

51AmH3V4YPL._SL500_AA300_.jpg
vlcsnap-2011-07-10-10h19m53s234.png















Pour comprendre l' effet sensoriel de la voix de Julie London sur un homme, il suffit de regarder dans la série-western Rawhide l' épisode n° 1 de la saison 3 Incident at Rojo Canyon (1960), et voir la tête toute énamourée d' un juvénile Clint Eastwood lorsque Julie chante Perfect Love avec son second mari Bobby Troup l' accompagnant à l' harmonium. Clint Eastwood a la même expression que le moustachu sur la pochette de cet album.

Certains vont nous objecter que Julie a moins de technique que Lena Horne que je connaissais ou Nancy Wilson que je viens de découvrir, c' est juste, moins d' originalité que Peggy Lee, cela est juste aussi. Mais elle a une faculté rare, celle d' un érotisme naturel et presque désinvolte. Pas étonnant que cette désinvolture ait plu à Robert Mitchum qui l' eut comme partenaire dans le très beau western élégiaque The Wonderful Country (1959) de Robert Parrish. Quelques albums de Julie ne sont disponibles qu' en pressage japonais vinyl replica, celui-ci en fait parti. Le son y est magnifique. On a l' impression que Julie nous sussure à l' oreille. Ah ces Japonais !

vlcsnap-2011-07-10-10h20m18s247.pngvlcsnap-2011-07-10-10h22m05s90.png












Premier titre Comin' Thro' The Rye de l' album Swing Me An Old Song. Excusez la qualité du son, étant donné que l' on entend des craquements, c' est celui d' un 33trs.

Les commentaires sont fermés.