Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2011

PHILIP KAUFMAN : LA LÉGENDE DE JESSE JAMES (THE GREAT NORTHFIELD MINNESOTA RAID). 1972. DVD.

41SftrhleGL._SL500_AA300_.jpgIl faut tout de suite rectifier le titre français de ce film, voire aussi la jaquette de ce DVD. Ce western est surtout axé sur deux pivots. Le premier est que ce n' est pas Jesse James (Robert Duvall) le héros du film mais Cole Younger (Cliff Robertson). Le deuxième est que le film nous raconte un épisode du gang James/Younger, celui de l' attaque de la banque de Northfield : sa préparation, son exécution et ses conséquences.

Le début du film : Attendant une hypothétique loi d' amnistie, Cole Younger, le véritable patron du gang James/Younger, décide d' arrêter les exactions. Mais une embuscade menée par l' agence Pinkerton employé par les chemins de fer et le report de la loi les mènent à concrétiser un vieux projet, celui d' attaquer la banque de Northfield au Minnesota.

Dans la nouvelle constellation des cinéastes des années 70 voulant remettre en cause l' héroïsme hollywoodien et les belles légendes, Philip Kaufman a réussi son pari. Car Philip Kaufman, qui signe également le scénario, réalise une œuvre avant de vouloir dynamiter le genre western comme ce pauvre pétard mouillé de Buffalo Bill et les indiens (1976) de Robert Altman. Si la première partie du film peut sembler un peu décousue, la suite est beaucoup plus maîtrisée, même si la mise en scène n' a pas l' ampleur du futur génie de L' étoffe des héros (1983). La création de Cliff Robertson est vraiment des plus intelligente, Kaufman nous le présente comme le vrai cerveau du gang. Robert Duvall incarne un Jesse James idiot, vil voleur (même d' idée !), assassin expéditif et poursuivant une guerrillera devenu inutile contre les Yankees. L' humour n' est pas immédiat comme chez Ford ou Walsh, il est narquois et caustique ; on est plutôt du côté du tandem Budd Boetticher/Burt Kennedy. Un film qu' il faut revoir plusieurs fois pour apprécier ses constantes ellipses.

Bonus :
- Présentation du film par Patrick Brion d' une durée de 6 minutes environ.
- Jesse James, un héros hors-la-loi, un documentaire intéressant, un peu rébarbatif tout de même, d' une durée de 1 heure 10 minutes environ.

Film en couleur de 1972. Format : 16/9. Durée : 1 heure 27 minutes environ.
Version audio française. Version audio anglaise sous-titrée française.
Très bonne copie.

cinéma,westerncinéma,western
cinéma,western
cinéma,western

20:38 Publié dans Blog, Film, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cinéma, western

Les commentaires sont fermés.