Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2011

TED NUGENT : MOTOR CITY MAYHEM. DVD.

61FgTaFUDlL._SL500_AA300_.jpgEnregistré et filmé le 4 juillet 2008 à Detroit pour fêter son 6000ème concert, Ted Nugent est toujours aussi fringuant et énergique à soixante balais. C' est toujours un grand showman. Il est toujours aussi fin guitariste, il maîtrise son instrument avec tellement de facilité que l' on a l' impression que sa guitare joue toute seule, et ses glissandos où il arrive au même effet que s' il utilisait un bottlenek. Une merveille pour les oreilles car le son en DTS Surround Sound ou en Dolby Digital 5.1 ou en Dolby Digital Stereo est excellent. L' image en 16/9 fait très vidéo. Ted Nugent est éclairé sans arrêt par le light show, le public est un peu trop souvent dans la pénombre, l' égo démesuré du gonzo est connu.

Les grands hits des années 70 sont pratiquement tous là : Motor City Madhouse, Wango Tango (ah celui-là est de 1980), Free For All ; Need You Bad chanté par son bassiste Greg Smith ; Weekend Warrior, Stormtroopin', Dog Eat Dog, Wand Dang Sweet Poontang ; le trio Hey Baby, Cat Scratch Fever et Stranglehold avec son complice des années de gloire le chanteur guitariste Derek St Holmes ; l' éternel Baby Please Don't Go et Great White Buffalo pour la période Amboy Dukes. Et puis il y a des surprises comme la venue de Joe Podorsek qui lui donna ses premières leçons de guitare ou cette reprise de Jenny Take a Ride en hommage à Mitch Ryder - surtout lorsque l' on sait que Mitch Ryder traita Ted Nugent de vendu - avec la présence du batteur originel des Detroit Wheels Johnny "Bee" Badanjek. Il manque tout de même dans les hits Just What the Doctor Ordered, à la place on a droit à Love Grenade extrait du bon album du même nom paru en 2007.

Et malheur de grand malheur, il faut se farcir l' introduction patriotique avec sur scène une rangée d' hommes et de femmes en treillis militaires (ben oui, les USA sont en guerre) et la prestation plus agréable d' une belle blonde en bikini sortie d' une pièce montée en carton pâte, tout cela sur l' air de l' hymne américain Star Spangled Banner. Mais il y a pire, tel ce freedom hurlé par Ted Nugent qui tend dans chaque bras un fusil d' assaut (là, on frôle l' hystérie)... et la chanson Fred Bear - seule mauvaise chanson du DVD - consacrée à un célèbre chasseur à l' arc, avec des images de Ted Nugent nous le montrant à la chasse au gibier, tuant cerfs et volatiles divers... ça vous rendrait presque végétarien...

Hormis donc ces bêtises ou plutôt ces égarements, ce dvd est de bonne qualité.
Pas de bonus.



22:51 Publié dans Blog, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : métal, musique

Les commentaires sont fermés.