Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2010

CLYDIE KING : IMPERIAL & MINIT YEARS.

51GSiDPtpVL._SL500_AA300_.jpgParfois lorsque l' on regarde les notes de pochette d' artistes, Steely Dan ou Bob Seger, que l' on vénère, on découvre une choriste du nom de Clydie King. Elle fait partie des chœurs sur "Sweet Home Alabama" de Lynyrd Skynyrd, groupe taxé de raciste, comme si l' esthète Al Kooper aurait produit les trois premiers albums de racistes, c' est vraiment du n' importe quoi... Pour en revenir à Clydie King, elle a aussi une carrière solo. Ce CD ne représente qu' une partie de celle-ci et c' est la seule compilation de cette chanteuse. Il comporte ses sept 45 tours (face A et B) qu' elle fit entre 1965-1969, plus huit inédits qui ne sont absolument pas du remplissage. On est dans un style très sixties naviguant entre la Tamla Motown et Burt Bacharach, on est pas loin de Dionne Warwick, par la sophistication et le très bon dosage des arrangements, mais aussi des mélodies où la voix de Clydie King y est miraculeuse. Ce n' est pas une hurleuse... si vous êtes à la recherche d' une Tina Turner à la franchise sexuelle affichée, passez votre chemin... enfin pour vous faire une opinion, qui sera obligatoirement positive, il ne vous reste plus qu' à acheter cet album. Il faut maintenant espérer qu' il y ait d' autres rééditions en CD des 45 tours et 33 tours de Clydie King.

09:47 Publié dans Blog, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : soul, musique

Les commentaires sont fermés.