Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2010

PRESTON STURGES ou le génie de l' Amérique par MARC CERISUELO.

394393930_L.jpgCe pauvre livre m' emplit d' un sentiment de colère que j' essaie de calmer...

19 € pour environ 120 pages de biographie et des analyses des films du génial Preston Sturges, c' est peu. Seize petites photos. Un riquiqui récapitulatif de toutes les œuvres du Maître de la comédie américaine des années 40... Mais ce petit livre onéreux comporte aussi un hors-sujet, ce n' est pas le seul, un petit règlement de compte de son auteur Marc Cerisuelo avec Jacques Lourcelles à propos de Herman Mankiewicz sur la notice de "Citizen Kane" (1941) dans « Dictionnaire du cinéma », où Lourcelles écorne le génie d' Orson Welles au profit du frère de Joseph L. Mankiewicz. Il s' en prend aussi au fils de Max Ophuls : le détestable Marcel Ophuls écrit-il... car Marc Cerisuelo a un côté anarchiste de droite, il voudrait être Henri Jeanson (l' homme qui aimait être haï) ou Blondin (il le cite au début du livre). Mais il est chercheur au CNRS (aïe...), est critique à Télérama (reaïe...) et à Positif (bof, repère de profs...)... il enseigne aussi les études cinématographiques aux Universités de Paris et commet des erreurs de débutant dont celle-ci : Joel McCrea et William Holden dans "Ride the High Country" (page 61). Confondre Randolph Scott et William Holden, ce n' est pas pardonnable de la part d' un professionnel.

Cinq étoiles pour l' arnaque de la maison d' édition PUF, maison d' édition à éviter sauf pour l' autobiographie de George Sanders : « Mémoires d' une fripouille ».

14:21 Publié dans Blog, Film, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : biographie, cinéma

Les commentaires sont fermés.