Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/11/2010

JOE SATRIANI : SATRIANI LIVE.

51ugqpZh9UL._SL500_AA300_.jpgPas très attiré par les albums entièrement instrumentaux des guitaristes-rock (ici assez heavy), mis à part ceux de Jeff Beck car il est l' exception qui confirme la règle, mais trouvant Joe Satriani plutôt sympathique dans ses interviews, je me risquais donc à acheter ce double CD en public lors de sa sortie en 2006. Bien sûr, je connaissais certains de ses titres les plus marquants : "The Extremist", "Satch Boogie", "Ice 9"... que l' on peut entendre comme illustration sonore quant il y a des reportages à la téloche surtout sur les sports mécaniques... et comme je n' aime pas trop les sports mécaniques... de toute façon, cela ne peut pas être pire que les 33 minutes 38 secondes de "Mountain Jam" de The Allman Brothers Band...

Mais pourquoi donc au bout d' une trentaine de minutes d' écoute, je ne désire pas en prolonger l' audition... et cela fait quatre ans régulièrement que je me le passe... je ne saurai trop l' expliquer, si ce n' est que je me dirige plutôt vers les plages les plus courtes que vers les titres qui frisent les dix minutes (surtout le deuxième CD), car là, on ne peut y trouver du plaisir que si l' on est musicien. Reste que son style de guitare est beaucoup plus chaleureux, moins onaniste du manche et horripilant que celui de Yngwie Malmsteen, moins clinique et électronique que celui de Steve Vai, mais on peut lui préférer Steve Morse qui lui a réussi à s' intégrer à Deep Purple. Paraît-il que l' album que Joe Satriani a fait avec Chickenfoot, où il y a un ancien chanteur de Van Halen, est intéressant... et comme je n' aime pas trop les chanteurs de Van Halen...

15:31 Publié dans Blog, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : métal

Les commentaires sont fermés.