Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/09/2010

FRANK MARINO : THE POWER OF ROCK AND ROLL

51XBCDF8J5L._SL500_AA300_.jpgLE CHAÎNON MANQUANT.

Frank Marino fait parti des guitaristes de hard-rock des années 70, il est aussi chanteur. L' influence hendrixienne évidente pour certains ne l' est pas tant que ça, du moins l' inspiration. On est loin du blues-rock avec des penchants de "soul" de Robin Trower et encore plus des recherches mélodiques de Randy California, tous les deux sont d' excellents continuateurs de l' esprit hendrixien. D' ailleurs la chanson-titre de l' album "The Power Of Rock and Roll" fait penser au meilleur de Ted Nugent de l' époque et "Crazy Miss Daisy" aurait pu avoir sa place sur un album de la première période de Johnny Winter ; la voix de Frank Marino est proche de celle de l' albinos. Hormis ces deux vraies bonnes chansons et deux autres moyennes mais encore concises "Play My music" et "Stay With Me", le reste n' est que cavalcades de guitare ou démonstrations techniques, sur des bases simples où les solos sont tellement en avant que l' on a du mal à distinguer la guitare rythmique de son frère Vince, même le duo basse-batterie est en retrait. Frank Marino est en plus le producteur-arrangeur de l' album (1981), ceci expliquant peut-être cela ; c' est son huitième en studio. Ses capacités de descente et de montée de manche annoncent le phénomène des "shredders" qui va éclore dans les années 80 : Moore, Vai, Malmsteen, Friedman...

23:03 Publié dans Blog, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, métal

Les commentaires sont fermés.