Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/09/2010

STATUS QUO : GOLD

51nzgy562dL._SL500_AA300_.jpgDU BOOGIE, DU BOOGIE ET DU BOOGIE.

C' est du solide, c' est du travail de pro, c' est du Status Quo ! Heureusement qu' ils étaient là dans les années 70 envahies par le pompeux rock progressif - Yes, ELP, Pink Floyd, Genesis... -, ou le krautrock froid et inhumain - des horreurs sonores (?) tel que Kraftwerk, Tangerine Dream, Klaus Schulze... -, parce qu' on se serait ennuyé dans le bistrot à côté du lycée. Status Quo y' en avait plein le juke-box avec de la variet' française bas de plafond (on ne citera pas les noms, certains sont encore vivants). Status Quo, c' est du boogie basique mais ça fait taper du pied automatiquement, c' est pas avec Kraftwerk que ça arriverait avec leurs interviews plombées de métaphysique à la noix ! "Caroline" (1973), "Down Down" (1974) premier gros hit en France, "Rain" (1976), "Rockin' All Over The World" (1977) reprise de John Fogerty, "Again and Again" (1978), "Whatever You Want" (1979), "What You're Proposing" (1980)... les hits pleuvaient. N' oublions pas une chanson pop comme "Living On An Island" (1979). Status Quo, c' est la preuve que l' on peut faire du rock populaire sans se fourvoyer. Rick Parfitt et Francis Rossi sont d' excellents chanteurs, ils hurlent jamais, ils sont toujours mélodiques et harmoniques. Francis Rossi manque peut-être de technique à la guitare, mais on s' en fout... pour cela on écoutait Rory Gallagher ou Johnny Winter, et pour la dinguerie Ted Nugent. Cette compilation de 41 titres est un très bon survol de leur carrière.

18:05 Publié dans Blog, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blues-rock, musique

Les commentaires sont fermés.