Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/08/2010

JOHN LEE HOOKER : LIVE IN MONTRÉAL 1980.

51qzx5E-dCL._SL500_AA300_.jpgLes concerts filmés de John Lee Hooker, surtout ceux commercialisés sur support DVD, sont assez rares pour que l' on ne fasse pas l' impasse sur ce "Live In Montréal" de 1980.

Ça commence par deux titres instrumentaux assez courts où l' on peut apprécier les trois musiciens qui accompagnent John Lee Hooker. Le guitariste Gary Alongi au style sec et acéré avec un son non-sursaturé n' est pas le gars à utiliser un mur de Marshall. La section rythmique composée du batteur Gary Hoff et du bassiste Steve Gomes est efficace et vaut bien Double Trouble de Steve Ray Vaughan. Quand John Lee Hooker, 63 balais officiellement au compteur, arrive pour attaquer "It Serve You Right To Suffer", il est fringué d' un costard bleu ciel, chemise noire au col pelle à tarte impeccablement mis, coiffé d' un panama et chaussé de mocassins dans le même ton crème. John Lee Hooker, c' est pas un péquenot. Il prend sa guitare se met assis et entame un solo dans ce style inimitable au son de gamelle mais incisif, qui ne s' apprend pas mais qui se ressent. Suit une version moyenne de "One Bourbon, One Scotch, One Beer", le très beau blues lent "I'll Never Get Out of These Blues Alive", puis le boogie reprend ses droits avec "Roll Me Like You a Wagon Wheel" et six minutes de "Boom Boom", il ralentit le rythme de nouveau avec "I'm in The Mood", puis le boogie reprend ses droits avec "Look at What You Did to My Life" et "Chicken and Gravy" pour terminer par les dix minutes hypnotiques de "We're Gonna Do The Shout" où John Lee Hooker se lève, harangue le public et une babacool (avec certainement "Harvest" de Neil Young dans sa gibecière) danse et lui offre à boire. Elle a dû avoir une révélation.

Concert d' une durée d' une heure. Pas de bonus.
Format 4/3. Son dolby digital 2.0.
Assez bonne copie.

19:33 Publié dans Blog, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, blues

Les commentaires sont fermés.