Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/08/2010

MARY WELLS : THE COLLECTION.

51-J6wo5o1L._SL500_AA300_.jpgL' une des premières et jeunes vedettes de pop-soul de Motown de 1960 à 1964. Mary Wells (1943-1992) fit un procès pour cause de royalties pas assez fortes surtout pour le célèbre "My Guy" suite à un contrat drastique qu' elle signa alors qu' elle était mineure. Elle gagna le procès. Carrière sporadique par la suite malgré une avance de 500 000 dollars de la Fox et puis blablabla... l' histoire est connue...

Est-ce vraiment cette histoire qui la fit quitter Motown ? Lorsqu' on écoute cette excellente compilation où les titres se suivent dans l' ordre chronologique, on remarque que sa voix devient de plus en plus claire, qu' elle (?) ou que l' on (?) a gommé toute aspérité afin de la lisser pour devenir comme celle de Diana Ross (en mieux... car sans minauderie et un peu plus grave). Une voix devant s' adapter au public blanc. Sur les deux premières chansons "Bye Bye Baby" et "I Don't Want to Take a Chance" sa prestation est énergique et un peu "dirty" (on reste dans le très décent). Après, tout en étant merveilleux bien sûr, dans les super méga hits comme "Two Lovers", "Laughing Boy", "What's Easy for Two Is So Hard For One" et le chef d' œuvre des chefs d' œuvre "My Guy", sa voix devient l' une des plus douces qui soit. Une douceur encore plus étonnante sur "Whisper You Love Me Boy", ou les intonations finales quasi-érotiques de "When I'm Gone". Se sentait-elle manipulée ? En tout cas quelle palette vocale !

23:22 Publié dans Blog, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique

Les commentaires sont fermés.