Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/05/2010

JOSEPH H. LEWIS : TERROR IN A TEXAS TOWN.

51CVD6AH6GL._SL500_SS130_.jpgDernier film pour le cinéma (1958) du réalisateur mythique Joseph H. Lewis, avant qu' il ne termine sa carrière à la télévision américaine jusqu'en 1965. C' est aussi le dernier film hollywoodien de Sterling Hayden*, qui quittera les États-Unis pour parcourir les océans et plus tard pour s' installer en Europe, écœuré par les méthodes de la commission des activités anti-américaines, qui le manipula afin qu' il donne des noms de sympathisants communistes. Il ne se le pardonnera jamais. 

Ce western de série B au scénario plus que classique, un marin suédois (Sterling Hayden) s' en va rejoindre à Prairie City (Texas) son paternel qu' il n' a pas vu depuis 19 ans, mais malheureusement son père a été abattu par l' homme de main (Ned Young) d' un gros, dans tous les sens de l' adjectif, propriétaire terrien (Sébastien Cabot), doit sa réputation à son duel final qui voit le héros affronter son adversaire avec un harpon. 

L' une des originalités du film est qu' il débute par ce fameux duel sans, bien sûr, qu' il nous en montre la conclusion. Les plans en amorce sur les visages des protagonistes et le handicap du tueur - il est manchot - ont dû influencer Sergio Leone. Sterling Hayden transporte sur son épaule un gros coffre et ne porte pas d' arme. La mort du père de famille mexicain (Victor Millan) est digne et émouvante. Le shérif prend l' argent d' un mort et jette son étoile... 

Si la création de Sterling Hayden en géant naïf est très sympathique, cela le changeait de ses rôles de "loser" dans le film noir, celle de Ned Young** n' est pas très convaincante. Carol Kelly est très bien en compagne fatiguée du tueur. 

Une curiosité dans le western voire un OVNI. 

DVD zone 1 et exclusivement zone 1. 
Film en noir et blanc de 1958. Format 16/9. 
Langue audio uniquement anglaise. Sous-titres français. 

*Sterling Hayden reviendra épisodiquement à Hollywood à la fin des années 60/début des années 70 : Loving (1970) de Kirshner, bien sûr "Le parrain" (1972) de Coppola et "Le privé" (1973) d' Altman. 
** Ned Young (1914-1968) était surtout scénariste, il gagna un oscar avec le film "The Defiant Ones" (La chaîne) de Stanley Kramer en 1959, sous le pseudo de Nathan E.Douglas car il était semi-blacklisté. Sous le pseudo de Ben L.Perry, le scénario de "Terror In A Texas Town" est en fait écrit par John Howard Lawson et Dalton Trumbo, autres victimes du maccarthysme.



Terror in a Texas Town (1).pngTerror in a Texas Town (2).pngTerror in a Texas Town (3).pngTerror in a Texas Town (4).png

16:19 Publié dans Blog, Film, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : western, cinéma

Les commentaires sont fermés.