Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2009

PROCOL HARUM : Broken Barricades.

41FE1DNCQTL__SL500_AA240_.jpgLE DERNIER AVEC ROBIN TROWER.

Nous sommes en 1971. Yes, Genesis ou ELP commettent leurs premiers méfaits anti-rock. On met Procol Harum dans le même sac du rock dit "progressif".

Des titres comme "Simple Sister" ou "Power Failure" y font un peu référence. Les concis et mélodiques "Broken Barricades" et "Luskus Delph", le style New-Orleans de "Playmate of The Mouth" rattrapent ses petites erreurs, démontrent que Gary Brooker est un excellent compositeur et quelle belle voix !

Le riff plus claptonien qu' hendrixien de "Memorial Drive", le délire psychédélique de "Song for a Dreamer" et "Poor Mohammed" écrites, chantées concernant les deux dernières chansons, par Robin Trower, achèvent de faire de "Broken Barricades" un album plus que recommandable.

Tous les textes sont signés du poète Keith Reid, dont on aimerait avoir une traduction, surtout lorque l' on maîtrise peu la langue anglaise tant certaines tournures de phrases sont difficiles.

13:40 Publié dans Blog, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique

Les commentaires sont fermés.