Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/11/2009

VITTORIO DE SICA : GARE TERMINUS.

51jrQ60Nr6L__SL500_AA240_.jpgPeu enclin au cinéma "néo-réaliste" de Vittorio De Sica, les pauvres sont magnifiques et les riches sont au mieux des imbéciles, "Gare Terminus" ou "Station Terminus" (1953) ne fait heureusement pas parti de cette théorie. "Les enfants nous regardent" (1943) ou "Le jardin des Finzi Contini" (1970) non plus par exemple.

L' histoire décrite sur la jaquette : une américaine mariée, Jennifer Jones, en visite chez des parents à Rome entretient une liaison avec un homme, Montgomery Clift, elle veut y mettre fin.

Cette trame basique se caractérise par une interprétation frémissante de ses comédiens et une mise en scène de la même eau. Certainement la meilleure réalisation de De Sica, elle dure 63 minutes. Jennifer Jones, actrice très détestée en son temps car mariée au producteur David O.Selznik (prétexte fallacieux et idiot), est d' une retenue proche de Gene Tierney. Montgomery Clift est, comme d' habitude, d' une intensité à fleur de peau qui ne sera jamais égalée. Dialogue de Truman Capote.

L' image en noir et blanc, signé Aldo Graziati, format 4/3 est de très bonne qualité. Version anglaise sous-titrée française uniquement.

Gare Terminus 1.pngGare Terminus 2.pngGare Terminus 3.pngGare Terminus 4.png

16:46 Publié dans Blog, Film, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cinéma

Les commentaires sont fermés.