Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/11/2009

THE INMATES : SHOT IN THE DARK.

419HB4HWZCL__SL500_AA240_.jpgAh, la classe de Bill Hurley et de Peter Gunn, c' est quelque chose. Pas beaucoup peuvent porter le costard, ils ont dû regarder en boucle les polars de Bogart, Mitchum et Garfield. Nous, on portait des fringues avec lesquelles ils n' auraient même pas fait leur vidange de bagnole. D' ailleurs des mecs doivent la faire leur vidange et gratis. Et puis les pompes de Bill, t' as vu les pompes ! La classe je te dis ! LA CLASSE !

Cette plongée dans le pub-rock, plus sixties tu meurs, est d' une honnêteté qui accompagne toute une vie. Les guitares sonnent plus "Yardbirds" que "Stones" même s' ils reprennent "So Much In Love". Les solos sur "Stop It Baby" sont dignes du Jeff Beck fracassant sa guitare dans "Blow-Up" (1966) de Micheleangelo Antonioni. Mais il a de la classe Peter Gunn, il casse pas sa guitare. La voix de Bill Hurley est au-dessus de tous. Autant de Jagger que du regretté Lee Brilleaux.

Acquis à prix d' or auprès d' un japonais car les sillons de mon vinyl ressemblent à des crevasses.

17:58 Publié dans Blog, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blues-rock, musique

Les commentaires sont fermés.