Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2009

SCORPIONS/LOVEDRIVE : Le pire et le meilleur.

517mJ9MdRiL__SL500_AA240_.jpgLe pire : les ballades. "Always Somewhere", du pur sucre, aux arpèges repiqués à "Simple Man" de Lynyrd Skynyrd. L' hyper simpliste "Holyday" est encore pire dans le genre, véritable composition de débutant.

Mais Scorpions cultive aussi la fausse bonne idée : le reggae "Is There Anybody There ?". Idée reprise à Led Zeppelin avec "D'Yer Mak'er" sur "Houses of The Holy" (1973), qui était déjà un résultat un peu balourd chez le dirigeable.

Le gros son FM et le riff de "Loving You Sunday Morning" sort tout droit de chez Tom Scholz, le producteur-arrangeur-compositeur-guitariste etc... du groupe Boston. Appel aux oreilles du public lambda américain ?

Le meilleur : le riff dissonant et inventif d' "Another Piece of Meat", l' instrumental "Coast to Coast" et son ambiance morbide, la chanson titre "Lovedrive" avec encore une fois un riff inventif. Ces trois chansons sont réhaussés des solos de Michael Shenker. Le tempo speed de "Can't Get Enough" et son exécution implacable prouve que Scorpions était bien un grand groupe.

Malheureusement la très belle voix "He's a Woman-She's a Man" de Klaus Meine va les diriger de plus en plus vers le pire. Le dernier album "Humanity Hour" (2007) est un des albums les plus roublards que le Métal a produit.

22:48 Publié dans Blog, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique

Les commentaires sont fermés.